Une horloge n’est pas le temps

Un livre contre le bon sens.
Parce que je n’en sais rien.

[échos][feuilleter][commander]

Une Horloge n'est pas le temps

Auteur : Matthieu Loos

Argument

Qu’est ce que le temps ?
Sommes-nous piégés dans un présent perpétuel, ou aspirés au vent des siècles passés ?

Entre poésie et image, le livre questionne la relation que nous entretenons avec le temps, affirmant que « même réel, il n’existe pas. Ou l’inverse. Peu importe. »

Plus généralement, Matthieu Loos met en cause le bon sens, mystérieux discernement dont il se méfie beaucoup. En raisonnable imbécile, il défend que des représentations contradictoires de notre monde co-existent pour le décrire main dans la main. Ainsi, pour percevoir un brin de sa réalité, le plus sûr se révèle de croire que chaque chose peut être vraie et fausse en même temps.

Poète insoumis, l’auteur déclare l’avènement d’un calendrier engourdi, contrariant l’autorité de son homologue grégorien. Les années n’y sont plus comptabilisées, mais glorifiées dans leur immédiate unicité. La vie se révèle alors être une expérience tenace de l’épaisseur du présent. La vie parce qu’on n’en sait rien.


Extrait

Prenons le temps. Le reste, c’est de la poésie.

Depuis 1967 et la 13e Conférence Générale des Poids et Mesures, la seconde est définie dans les termes suivants :
« La seconde est la durée de 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les niveaux hyperfins F=3 et F=4 de l’état fondamental 6S1⁄2 de l’atome de césium 133.»

J’aurais tant préféré qu’on se dise 9 192 631 769…

Tant pis.
C’est trop tard.


12,5 x 19 cm – 200 pages
Prix de vente – 17 euros
ISBN – 978-2-917659-56-4
Editions Libel
[échos][feuilleter][commander]

Pour flâner : Twitter-CombatsAbsurdesInstagram-CombatsAbsurdes
Le reste c'est de la poésie.




Contact